Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Une association de solidarité se crée à Brest

Le triste sort des peuples Afars

une soirée est organisée à Brest le 26 juin pour mieux connaître ce peuple

Yacoub Bourane, vous êtes responsable d’une association de solidarité avec le peuple "Afars", créée ici à Brest, est-ce que vous pouvez nous la présenter ?

L’association pour le développement de la culture Afar essaie de promouvoir la culture Afar, de faire connaître par exemple l’artisanat des femmes "Afars", d’organiser des conférences sur la situation des peuples "Afars".

La culture Afar, le peuple Afar lui meme, ne sont pas bien connus des français, est-ce que vous pouvez nous parler de ce peuple Afar ?

Le peuple des Afars est un peuple qui se trouve dans 3 pays différents, à savoir Djibouti, l’Ethiopie et l’Erythrée qui a eu son indépendance récemment.
Les Afars sont un peuple aujourd’hui qui vit de façon injuste dans trois états côtiers différents. Ils possèdent certaines richesses dans leurs pays, dans le Nord de l’Ethiopie par exemple, où l’ Erythrée essaie de pratiquer un nettoyage ethnique. C’est aussi pourquoi beaucoup d’Afars de l’ Erythrée ont fui, en exil vers l’Angleterre et les Etats-Unis. Ils sont tout le temps en exil parce qu’ils ne peuvent pas travailler.
A Djibouti, il y a eu le conflit ethnique violent entre les Afars et les Issa, et ce conflit n’a pas été réglé à bon escient par la France. La France a joué sur la division entre les peuples en s‘appuyant sur quelques éléments de guérilla et la question des Afars n’est donc toujours pas résolue à Djibouti .

Du côté de l’Ethiopie, Ethiopie c’est un pays très vaste. Dans le sud de l’Ethiopie, là où vivent les Afars, l’Etat essaie d’implanter d’autre ethnies qui rentrent en conflit avec les Afars. Cela nous inquiète beaucoup, à l’avenir il y a un risque de disparition totale des Afars de l’espace de la corne d’Afrique.


C’est un peuple très ancien pourtant les Afars ?

Ils ont une origine avec Lucy, un squelette qui datait de quatre millions d’années. On l’a trouvé dans la région des Afars à Houach. Les grands paléontologues français comme Yves Coppens ainsi que les paléontologues américains, les archéologues éthiopiens et américains, ont fait une longue étude l’ont étudié. L’existence des afars est vraiment très ancienne. Maintenant ce sont les scientifiques qui vont nous définir si ce sont les Afars qui sont le berceau de l’humanité ou bien d’autres peuples.


La religion des Afars c’est l’Islam , ou il y a-t-il d’autres religions ?

Les Afars pratiquent la religion musulmane, mais ils ont aussi leurs coutumes, leurs traditions. Ils ont aussi leur éducation elle est d’ailleurs meilleure par rapport à d’autres cultures parce que les Afars ont un esprit des lois. Il y a un proverbe Afar qui dit : « Je t’accepte chez moi en tant que frère mais je n’accepte pas que tu mettes mon autorité en doute » et c’est pourquoi les afars n’ont toujours pas accepté de se faire humilier, de se faire écraser, c’est pourquoi ils sont en conflit avec le reste des ethnies.


Les Afars ont une langue aussi ?

Les Afars ont une langue, aujourd’hui on parle l’Afar, et puis on essaie maintenant d’écrire l’Afar. A Djibouti, le père d’un ami a fait un dictionnaire en langue afar-français, c’est un autodidacte, c’est un grand savant dans le domaine culturel et linguistique, malheureusement il est marginalisé par le pouvoir en place parce qu’il ne cautionne pas la politique de l’état. J’ai l’intention de le faire venir dans le cadre d’un jumelage pour qu’il puisse présenter ses œuvres, ce qu’il a écrit et, pour qu’il puisse aussi expliquer la langue Afar, la culture Afar en général.

Donc on peut légitimement penser que si cette littérature afar se met en place, il y aura des écrivains des auteurs prochainement ?

Il y a déjà des écrivains afars, malheureusement ce sont souvent des personnes, qui à un moment donné, étaient des universitaires ou de hauts fonctionnaires d’état, mais aujourd’hui ils vivent au jour le jour, ils sont réduits à l’esclavagisme total. Malgré ça ils résistent , ils écrivent et font aussi beaucoup d’autres choses.

Les Afars qui luttent actuellement pour survivre ont-ils la revendication, par exemple de créer une nation Afar ?

Ils n’ont pas l’intention de créer un état Afar, mais simplement ils veulent que les droits des peuples Afar soient reconnus à l’échelle régionale. Si la cohabitation, le bon voisinage ne marchent pas avec nos voisins, à long terme il peut y avoir cette revendication, jusqu’à maintenant elle n’a pas été soulevée.

Alors pour en revenir à Brest, vous prenez l’initiative d’une soirée très prochainement, est-ce que tu veux bien nous la présenter ?

La soirée va se dérouler à la salle de conférences, de 20 heures à 2 heures du matin. Quant à moi, j’essaie de faire venir la femme du chef coutumier du sultanat de Tadjourah, pour chanter à Brest les chants Malabo. Pour moi c’est un grand honneur que cette dame, (son mari qui est garant de la constitution et des coutumes Afars), accepte mon invitation. Ce sera aussi le premier pas important de l’association « APKA » association pour le développement de la culture afar qui veut dire aussi naissance, enfantement en langue Afar. Ce sera aussi un moment important d’animation culturelle à Brest.

Donc cette soirée est un moment important pour votre association, est-ce que vous avez d’autres projets en tête ?

J’ai d’autres projets. J’essaie de faire venir les spécialistes de la culture Afar comme Mr Didier Morin du CNRS qui est écrivain sur la langue Afar.
J’ai aussi un projet de faire aussi une exposition artisanat à l’UBO.

Contacts :

Association pour le développement de la culture Afar

7 rue Domier
29 200 Brest
Tél. : 06 18 83 52 56

La soirée brestoise est organisée par l’ABKA à l’occasion du 27 ème anniversaire de l’indépendance de Djibouti. Elle aura lieu à la salle des Conférences de la mairie de Brest le samedi 26 juin de 20h à 2h.
Au programme : danses traditionnelles (Lalle, Harimade, Barimo, Kiskissa, Hoydado, Malabo).

Cette soirée est organisée au bénéfice de l’association "Oui à la vie" association djiboutienne de lutte contre le sida.

Posté le 14 juin 2004 par Christian Bucher
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • 29 octobre
    21:35

    Le triste sort des peuples Afars

    par Mohamed

    Cher Bourhan,

    Je suis trop touché par une realite dans notre pays Djibouti d’ou existe un énorme problem qui est seulement loin d’une question Afar ou issa ou autre peuple arabe etc..... la situation est alarmante car le favoritisme est basé sur une poigne de main qui décide du sort de reste de la population malhonnêtement. Nous aussi nous vivons dans trois differente pays somalie, ethiopie et Djibouti et s’avèrent qu’on vit la meme chose que le reste du peuple change ta vision de vouloir une terre pour un seule peuple et cherchons comment nous pourrions vivre ensemble et contempler un développement durable basé sur le mérite et non la famille,

    a bon entendeur....

  • 17 mars
    10:40

    Le triste sort des peuples Afars

    Peuple haineux
  • Février 2016
    23:45

    Le triste sort des peuples Afars

    par mohamed
    monsieur yacoub les afars se victimisent depuis longtemp vous etez des gens qui creent des problemes la ou il n ’ y a pas, vous incitez a la haine raciale , arret les propos que vous tenez a l’egar des issas ; monsieur vous etez pas mature , vous etez ceux qui déstabilise l’unicite du pays par rapport a ceux construit hardement. rectification les afars ne se situent pas en sud mais au nord est . vous racontez des histoire a dormir de debout le afar se croient opprime depuis longtemp alors ce loin d’être le cas .
  • Octobre 2013
    11:48

    Le triste sort des peuples Afars

    par assia
    salut bonjour mr yacoub bourhan je me présente assia d’après le triste sort des peuples afars que vous avez exposé sur le facebook c’été très intéressent. donc je vous souhaite une bonne conduite de votre association de solidarité qui vient à brest. merci bien
  • Mars 2012
    08:20

    Le triste sort des peuples Afars

    par malika
    je viens de lire l’article sur ton site,je suis tres heureux car je viens de lire cette article quima donne souffle car il parle du malheureux sort des afar et je compte mercerci le courage de cette homme et sachez que vous m’avez donne espoir , moi une jeunes afar qui ne connait rien sur sa cultur merci enorment yacoub bourhane
  • Janvier 2010
    15:58

    Le triste sort des peuples Afars

    par med

    Salut Bourhan,

    Le seule et unique vraie combat est la lutte armee.
    C’est la seule language que les regimes etablies comprennent et la victoire est au bout de Kalachinkov.

    Le tribalisme d’etat regne a Djibouti.Tout le budget de la nation est distrubue au clan Issa(POLICE-gendarmerie-Arnmee National-SDS).
    Cependant le territoires est a 80% afare.
    Aux Afares ’ils distribuent des miettes.

    Afare UMatta Anihay.

    Voir en ligne : Le triste sort des peuples Afars

  • Novembre 2009
    19:42

    Le triste sort des peuples Afars

    par Stéph 13

    Bonsoir à ceux et celles ayant réagi à l’article sur Yacoub Bourane.
    Je cherche à rentrer en contact avec ce dernier mais aussi tous ceux qui se sont exprimés sur la question de l’Etat Afar.
    J’ai vécu, grâce à mon mari, deux ans à Djibouti où j’ai entrepris un travail de thèse sur le droit coutumier Afar et Issa.
    Je rencontre beaucoup de difficultés pour trouver des sources, le sujet n’a pas fait l’objet d’étude approfondie et sérieuse si ce n’est l’excellent livre d’Ali Moussa Iye sur le Xeer.

    Si vous avez eu cette transmission orale de la culture Afar et Issa et que vous souhaitez m’aider et contribuer à mon travail de recherche, j’en serai fort heureuse.

    Voici mes coordonnées :
    VELOSO Stéphanie
    06.63.96.89.45
    strelinha(@)hotmail.fr

    Je vous remercie d’avance.

  • Octobre 2009
    18:47

    non pour un etat mono ethnique

    Chers amis du monde la creation d’un ETAT mono ethnique est une utopie grave de consequence.La création d’un Etat AFAR Ou ISSA dans la region fera un balkanisation meurtrière.les somaliens de la somali sont un exemple d’echeque et dans l’histoire les afars ont connu des geures inter clans. Je pense que la clef du developpement reside dans l’integration economique à l’echelle regionale et la promotion du droit de l’homme. chaque enfant de la corne à droit à la paix la santé à une nutrition acceptable et à une education.tel est le combat qu’il faut mener
  • Juillet 2009
    00:41

    Le triste sort des peuples Afars

    par Mr le Prof

    Assalamou aleikoum, mon cher Bourhan,
    j’aimerai te répondre sur ce sujet en tant que professeur et intellectuel et appartenant à la tribu des issas, tout d’abord, j’ai vécu longtemps (7 ans) en france avec cette communauté (Afar) soit disant que je ne connaissais pas avant, mais que je découvers en Europe. Moi, personnellement, je les ai appréciés énormement et je suis en mesure de témoigner à leur gentillesse et leur aimabilité et d’ailleurs je rends hommage à eux...
    Meme, à Brest, j’ai des amis djiboutien afar, tel que Houmed Wallac (ex. poitevin)...et je serai reconnaissais à l’association que vous avez entrepris.

    Mais, malheureusemnt, à Djibouti, la réalité est tout autre chose.

    Bon courage Bourhan et que Dieu vous aide amin amin amin...

    Mr le prof.

  • Janvier 2009
    09:26

    Le triste sort des peuples Afars

    par Ana Qafar baxi

    Moi je suis un Afar de Djibouti,

    ET je suis avec le point de vue de Said " il faut un reveil de tous les Afars sans precedent".Si chacun des Afars luttent de leur cote en Ethiopie, Djibouti et Erythree, il y aurait jamais d’avancemnt.Pour que le monde sache et se tourne vraiment sur le vrai problem du peuple Afar, il faut lutter ensemble pur un ETAT AFAR.C’est la qu’on aura notre vrai prosperite. J’appelle a tous les Afars ayant les memes point de vue que moi a s’associer et faire germer ce nationalisme dans tout le coeur des Afars.

    Vive la " Grande Afari"

  • Décembre 2006
    16:49

    Le triste sort des peuples Afars

    par SAID KAMIL
    mon cher ami je m’ exprime en tant qu’ étudiant ayant fini son cursus universitaire à DJIBOUTI LICENCIE EN ECONOMIE BREF,j’ aimerai vous rappeller que la situation actuelle des afars est alarmant tant dans le domaine éducative, sanitaire et culturel. IL s’ avère que notre état se dégrade de plus en plus.VOTRE point de vue est normal et très sincère. regardez leur situation social à djibouti, en érythrée,en éthiopie ils demeurent ignorés et méprisés terriblement ;ils sont presque une poulation rural ; le pouvoir central les a oubliés carrément.ILS faut un réveil sans précédents .
  • Octobre 2005
    18:01

    > Le triste sort des peuples Afars

    par Somali-Issa

    Asalam Alaykum !!

    Je voudrais revenir sur le sujet de Yacoub Bourane ,tient tu crois que les Afars qui sont parmi les ethnies les plus minioritaires du continent africain pouvaient etre le berceau de l’humanité ( mais t’es dingue ou quoi ?? T’es loin de la verité ),

    Pour l’instant, il y’a pas de guerre entre les somaliens ( Issas ) ,les arabes et les Afars .
    Alors , j’ai l’impression que vous vous exprimez en tant victime aux somaliens -les Issas-dont je suis parmi eux .( je te previens que je suis somalien ) !!!
    Je vous conseille de ne pas dépasser la limite !

    Que dieu nous guide Tous vers le droit chemin.

  • Juin 2005
    00:18

    > Le triste sort des peuples Afars

    bonjour,

    je viens de tomber sur cet article. Laissez moi vous dire cher monsieur que le discour que vous tenez est depassé et insultant (en tout cas pour l afar que je suis).
    De meme, la vision que vous avez de notre peuple est miserable et je ne suis d accord sur aucun des points que vous avez soulevez.
    Certes ils existent des problemes à Djibouti mais ces derniers ne sont pas portez par un peuple precis, ils sont comme partout dans le monde dus a des problemes economiques et sociales.
    Enfin, si comme vous le pretendez, vouloir aidez ce peuple ou plus generalement le peuple djiboutien..je pense que vendre notre savoir faire culturel fais un peu cliché et n aidera en rien a rehaussez son niveau de vie.

    chehem

  • Avril 2005
    23:09

    > Le triste sort des peuples Afars

    par samson
    Bonjour, Le 21/04/05,j’ai passé une annonce sur le forum. Est-ce que quelqu’un peut me répondre ? Cordialement samson
  • Avril 2005
    12:40

    > Le triste sort des peuples Afars

    par Claude Samson
    Bonjour, Pouvez-vous me préciser quelle est l’origine première du peuple Afar ? Peut-on dire qu’il est issu de l’Ethyopie ou est-ce que je commets une erreur ? Cordialement samson
  • Février 2005
    10:05

    > Le triste sort des peuples Afars

    par SALAHADINE

    SAID AZI MOHAMED
    PROFESSEUR D’IGC AU LYCEE

    exusez moi non, non et non

    le peuple afar jouit d’une grande puissance à djibouti par rapport aux autre ethnies arabe, somalien (autre que Issas). je dirais meme que vous etes à égalité avec les Issas ; partout ou ils(les isaas) sont, vous imposez dy etre. vous avez la santé (ministère), la défense, l’ops(organisme de prestationjs sociale) etc.... OUI, personne ne peut nier qu’à l’hopital il faut etre un afar pour avoir accés gratuitement aux soins sinon il faut payer.
    vous autres soit disants exilés etes partis de votre pays pour votrepropre intéret (etude, argent.....) et je parle de tous le monde(ARABE ISSAS ET AFar)
    tout ceux qui sont *venus et vecus à djibouti confirmeront mes propos.

  • Novembre 2004
    09:06

    > Le triste sort des peuples Afars

    par LOOITA

    Yacoub,

    Je viens de lire l’article sur ton site. Je cherchais une association et le hazar à voulu que je tombe sur ton site.

    Je te soutiens dans ton combat puisque je suis afars moi-même.Je veux te contacter par le mobil.

    à bientôt

    LOOITA

  • Juillet 2004
    14:22

    > Le triste sort des peuples Afars

    par moussa
    Je suis tres heureux car je viens de lire cette article qui ma donne souffle car il parle du malheureux sort des afars et je compte remercie le courage de cette homme et sachez que vous m’avez donne espoir ,moi un jeune afar qui ne connait rien sur sa culture merci enormement Yacoub Bourhane