Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Marc Labbey, nouvel élu départemental en charge du dossier du centre de planification de Kerigonan

Un nouveau vice-président aux affaires familiales, à l’enfance, et à la jeunesse !

C’est officiel, depuis ce matin Marc Labbey a pris la suite de Joëlle Huon à la vice-présidence du conseil général en charge des affaires familiales, de l’enfance et de la jeunesse. On peut féliciter le nouveau conseiller général de Saint Marc, qui se voit ainsi confier un des plus gros dossiers du département. On peut également féliciter Pierre Maille d’avoir dépassé les clichés sexistes en mettant un homme d’un certain âge à une délégation souvent attribuée à des jeunes femmes.

On espère que Marc Labbey, par ailleurs vice-président à BMO, va rapidement s’exprimer sur le dossier de la réouverture du centre de planification de Kerigonan, dossier qu’il connaît bien puisqu’il appartenait déjà à la municipalité brestoise lorsque le Pôle Santé a été créé. On le sait attaché aux valeurs de la gauche, notamment à l’émancipation des femmes, et à la protection des publics les plus vulnérables.

Joëlle Huon, quant à elle, se voit rattachée à une vice-présidence de pays, celui de Morlaix.

Posté le 31 mars 2011 par Julie Le Goïc
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Avril 2011
    17:37

    Un nouveau vice-président aux affaires familiales, à l’enfance, et à la jeunesse !

    par Marif
    Ce nouveau V.P doit être, rapidement, interpellé afin que, lui-même, interpelle son Président ! Il faut pousser P.Maille à rouvrir le dossier avec tous les partenaires associatifs, plutôt associatives d’ailleurs ! Afin de revoir, collectivement, les objectifs et les moyens nécessaires pour, sur tout le Finistère, répondre au texte de Loi qui décrit les obligations sur la prévention et l’éducation à la sexualité. Ne faut-il pas voir les implantations territoriales de ces Centres, à l’inverse de ce que préconisaient les services du C.Gal (soutenus, hélas, par 2 élu-e-s/PS, pas très dépositaires des valeurs de la gauche sur l’émancipation des femmes !) ? Il me semble qu’il faudrait des permanences sur tout le "29" et de vrais Centres dans les villes, pour + d’anonymat et plus proche d’assoc. militantes. Bref, il faut que P.M reprenne toute la réflexion ! -Marif-