Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le vélo à assistance électrique (VAE), devient un outil clé pour les collectivités locales souhaitant favoriser l’usage du vélo

Le vélo à assistance électrique (VAE) suscite un vif intérêt, les ventes décollent : 35 000 unités vendues en 2010 contre 3 900 en 2005 ( chiffres du Conseil National des Professions du Cycle).

Une enquête réalisée auprès de 43 collectivités locales françaises, montre que la mise en place d’une politique destinée à promouvoir le VAE peut prendre plusieurs formes :

- l’achat de flottes allant de 2 à 40 vélos pour les déplacements des personnels techniques ou élus des collectivités locales,

  • La ville de Colmar apparaît la mieux équipée avec 1 vélo pour 19 employés.
  • Le Vésinet, Bourg-lès-Valence, Grasse ont équipé leur police municipale de VAE

- Le vélopartage (VLS, location, prêt) de VAE quant à lui se développe.

Il se répand sous forme de location longue durée : le Velo’R de la CREA (120 vélos) , Véli Vélo à Montreuil, Ville à Vélo à Nantes, Cap sur le vélo au Grand Poitiers, ou encore le Veh’H au Havre, ou le Le Mans (100 vélos).

- l’installation de bornes de recharge. 5 collectivités en ont installé, dont Aix-les-Bains en parking souterrain et Chambéry dans sa vélostation.

- la prime à l’achat de VAE. La premier grande ville à en avoir fait bénéficié ses citoyens est Colmar, avec une prime de 150 euros, jusqu’à 400 € à Paris, dans la limite d’un plafond fixé de 25 à 33 %, à Nantes Métropole,
l’aide est 25% du prix d’achat TTC, limitée à 200 €. La limite est portée à 300 € si l’acheteur est salarié d’une entreprise ayant signée un plan de mobilité avec Nantes Métropole.

- la politique d’achat groupé de VAE par une collectivité permet de faire bénéficier aux employés communaux de prix avantageux pour une acquisition. La Roche-sur-Yon, Saint-Brieuc, Saint-Nazaire et Sceaux l’ont fait

- des partenariats avec les entreprises . Ainsi les villes ont la possibilité d’aider des entreprises de VAE-taxi, ou de faire appel à une entreprise de fret propre comme l’agglomération du Grand Nancy qui a passé un contrat de 5 000 € par an avec une entreprise de transport de courrier par VAE.

Posté le 15 avril 2011