Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Les Français plus écolos ? Oui, selon une étude du Crédoc

Selon une étude du Crédoc(centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), parue mardi 30 août 2011, des « changements significatifs » dans les pratiques environnementales - eau, déchets, consommation - ont été enregistrés depuis vingt ans.

La consommation globale d’eau des ménages français baisse depuis plusieurs années moins 3% entre 1995 et 2007 - malgré une augmentation de la population. Une réduction,
liée selon l’étude, à la mise en place de compteurs d’eau individuels ou d’appareils électroménagers plus économes.

Concernant l’eau, deux tiers des Français affirment aujourd’hui économiser volontairement cette ressource naturelle, contre 52% en 1995. Une prise de conscience qui touche également les 18-25 ans qui sont 57% à déclarer fermer le robinet pour éviter le gaspillage inutile, en hausse de 22 points en quinze ans.

Autre évolution positive constatée : la généralisation du tri des déchets. Le tri s’est vraiment installé dans les comportements ». 71% des Français déclarent ainsi trier leurs piles, contre 30% en 1998, et 76% jettent le verre à part (65% en 1998).

Les Français sont dorénavant huit sur dix à privilégier un sac réutilisable pour leurs courses, alors qu’ils n’étaient que 43% en 2005. Ils sont aussi de plus en plus attentifs à la quantité de déchets qu’ils produisent. Les emballages ne représentent plus que 32 % des ordures ménagères, contre 39 % en 1993, note l’étude du Crédoc.

Les produits bio se consomment de plus en plus. Selon le rapport, les publics aisés ou militants ne sont plus les seuls à en consommer. « 52% des personnes disposant de moins de 900 euros par mois » en achètent aujourd’hui, contre 20% en 1995.

Même la voiture semble avoir perdu un peu de son aura... Chez les 18-24 ans : 59% à en utiliser une en 2010, contre 64% en 2000 et 74% en 1980. Il est cependant possible que cette attitude soit seulement lié au manque de moyens financiers des jeunes.

- > Source le Figaro août 2011

Posté le 1er septembre 2011