Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Un bilan 2010 de la qualité des eaux dans le Finistère qui reste inquiétant

Le préfet du Finistère dans sa présentation du bilan 2010 de la qualité des eaux, déclare "S’agissant des nitrates, par exemple, il n’y a pas d’amélioration significative depuis 2006 ».

Pour le préfet, l’avenir passera par une action globale : conformité des réseaux d’eaux usées et des rejets des stations d’épuration, atteinte de l’équilibre de la fertilisation pour l’agriculture, bonne gestion des effluents d’élevage, reconquête de la qualité de la continuité écologique des cours d’eau.

Nitrates dans les eaux brutes

Des dépassements sont toujours observés sur l’Horn, l’Aber-Wrac’h et le Kermorvan. L’évolution des valeurs dans les cours d’eau du département est en légère augmentation pour les maxima et les moyennes par rapport à 2009. Dans les eaux souterraines, la teneur moyenne poursuit sa lente diminution (-1 mg/l par an).

Nitrates dans l’eau distribuée.

Des dépassements ponctuels de la valeur réglementaire 50 mg/l. ont été enregistrés dans dix communes avec un maximum de 55 mg/l.

Pesticides

Un « bruit de fond des pesticides » à la station de l’Horn, en aval de la zone légumière est repéré. Dans les eaux traitées, cinq communes ont connu quelques dépassements de limite de qualité pour certaines molécules (Landéda, LeRelecq-Kerhuon, La Forest-Landerneau, Leuhan, Trégourez).

Protection des captages

80% des ressources en eaux souterraines sont protégées, soit 154 captages sur 189. Pour les prises d’eau superficielles, 21 sur 38 sont protégées.

Pêche à pied

Le bilan de la surveillance sanitaire des coquillages se traduit par 1.823 jours de fermeture cumulés sur les onze zones, de la baie de Morlaix à l’Aven-Belon-Laïta.

Eaux de baignade.
1.830 prélèvements ont été réalisés sur 257 zones de baignade. 95,7% sont conformes.

Contrôles des exploitations agricoles

1.002 exploitations agricoles, soit plus de 10% des exploitations du Finistère, ont été contrôlées au titre de la directive nitrates. Bilan : 317 rappels réglementaires, 128 arrêtés de mise en demeure dont 33 accompagnés d’un procès-verbal et dix procès-verbaux directs. Concernant la police de l’eau, notons quatre procédures pour rejet de station d’épuration industrielle, 13 pour travaux en cours d’eau, 38 pour utilisation de pesticides en zones interdites, douze pour braconnage de poissons...

Assainissement

Les 77 stations d’épuration communales ou intercommunales sont conformes. Pour les particuliers, 14% des 140.600 installations contrôlées dans le cadre du Spanc sont « non acceptables ».

source Le Télégramme - Finistère - 30 juin 2011

Posté le 12 octobre 2011