Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

"Les brasiers du verbe", à partir de textes d’Aimé Césaire et Armand Robin, le 11 mai, à Brest

Dans le cadre des célébrations de l’abolition de l’esclavage juridique, l’Association Eskemm invite à un récital où se mêleront des poèmes dits et chantés d’Aimé Césaire et d’Armand Robin en témoignage de leur quête pour toutes les libertés

AIME CESAIRE / ARMAND ROBIN 

LES BRASIERS DU VERBE

- Vendredi 11 Mai 2012, de 18 h 30 à 20 heures

A l’auditorium du Musée des Beaux Arts,
rue Traverse à Brest

Avec la participation de Mireille Fafra et Jean-Pierre Gaillard, comédiens,
et de Brigitte Kloareg, chanteuse traditionnelle

Entrée libre

« Aimé Césaire (1913 2008) : son œuvre et sa vie, qui se confondent, sont le résultat d’un échange permanent, d’un métissage créatif entre des courants de pensée très différents. Homme politique, poète, dramaturge, pamphlétaire, ses engagements relevaient d’un art de vivre, car pour lui, politique et poésie partageaient le même objectif : l’éveil au monde.

Armand Robin naît dans une famille d’agriculteurs de Plouguernevel, où l’on ne parle que le breton. Il fait de brillantes études en français, et en 1934, à Paris, il commence à traduire des poètes étrangers, voyage en Europe de l’Est, et se consacre à sa passion des langues. Il publie son premier recueil : "Ma vie sans moi" en 1940, et participe à la résistance par ses bulletins d’écoute des radios étrangères. En 1945, il rejoint la Fédération Anarchiste, et publie son roman : "Le Temps qu’il fait", hommage à son enfance et à sa mère. A partir de 1940, il fait de la radio et enregistre à la RTF ses "Poésies sans passeport", où il expérimente sous le multilinguisme la pratique poétique d’un langage unique et absolu. Ce travail étonnant sera publié sous le titre : "Poésie non traduite"( 1953 1958). »


Contact :
- « eskemmechanger@hotmail.fr »

Posté le 2 mai 2012