Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Les gaz d’échappement des moteurs diesel classés parmi les cancérigènes certains pour les humains

En 2011, les véhicules diesel représentaient 72.4 % des ventes de véhicules particuliers en France. Ce n’est pas sans conséquences sur le plan de la santé publique.

Après une semaine de conférences réunissant les experts du domaine réunis à Lyon, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), agence pour le cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), vient de classifier les gaz d’échappement des moteurs diesel parmi les cancérigènes certains pour les humains.

Les experts estiment qu’il y avait à présent suffisamment de preuves scientifiques montrant qu’une exposition aux gaz d’échappements de moteurs diesel est associée à un risque accru de cancer du poumon.

Entre temps, de nombreux articles et rapports publiés, depuis 1960, pointent la dangerosité des particules fines :

- en 1988 le CIRC avait déjà classé les émissions des moteurs diesel parmi les cancérigènes probables pour l’homme,
- en 1998 en Autriche, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a reconnu que « les gaz d’échappement des moteurs diesel contiennent plusieurs substances cancérigènes et potentiellement cancérogènes et contribuent à aggraver le problème du cancer du poumon »
- en mars 2011, l’étude Aphekom sur l’impact de la pollution de l’air sur la santé en Europe, estimait que les particules fines, également émises par le chauffage au bois et l’industrie, seraient à l’origine de quelques 42.000 morts prématurées chaque année en France et 400.000 en Europe.

- en mai 2011, la Commission Européenne assignait la France en justice pour non-respect des valeurs limites de qualité de l’air applicables aux particules fines.

- source site http://www.actu-environnement.com

Posté le 14 juin 2012