Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le vol raté à 120 millions du M51

Un missile balistique stratégique M51, sans charge nucléaire, lancé au large de la baie d’Audierne (29), au sud de la pointe de Penmarc’h, dimanche 5 ma, lors d’un tir d’essai à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engin (SNLE) « Le Vigilant », s’est « auto-détruit » dans la première phase de propulsion, peu après son décollage.

Le missile M51 d’une hauteur de 12m et d’un poids maximal de 56 tonnes avec ses six têtes nucléaires, d’une portée accrue par rapport aux M45 qu’il remplace (de l’ordre de 8000 km contre 6000 km) et d’une précision améliorée, il devait atteindre le centre de l’Atlantique nord, à plusieurs centaines de kilomètres. Le M51 est produit par Astrium, la division espace du groupe européen EADS.

Ce tir d’exercice raté était destiné à valider la capacité du SNLE le « Vigilant » à mettre en oeuvre le M51, déjà déployé sur le SNLE le « Terrible » depuis 2010,

Le missile M51, système d’arme des SNLE, avait été pourtant validé en juillet 2010, après un cinquième tir d’essai (deux depuis le sous-marin nucléaire « Le Terrible », en janvier puis juillet 2010, et trois depuis des installations terrestres en 2006, 2007 et 2008).

La préfecture maritime récupère en ce moment, les débris qui se trouvent à environ 25 kilomètres de la côte, sur des fonds de l’ordre de 100 m.

Les vols de M51 sont suivis par les moyens techniques de la Direction générale de l’armement de Biscarrosse (Landes) et de Quimper (Finistère), et par « Le Monge », bâtiment d’essais et de mesures chargé du suivi de l’essai au large.

C’est un échec lourd pour cette nouvelle génération de missile M51, présenté comme le joyau de la dissuasion française
Le coût de ce flop est salé : chaque unité du M51 coûte 120 millions d’euros !!

Posté le 6 mai 2013