Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Le modèle agricole breton prend l’eau !

Selon l’Insee, l’agroalimentaire emploie 60.000 personnes en Bretagne. Pour les trois quarts du personnel, il s’agit d’une main d’oeuvre ouvrière largement féminine. Il faut savoir que la moitié des salariés de l’industrie agroalimentaire, en 2009, percevait un salaire brut inférieur à 12,60 euros de l’heure.

C’est l’autre face de la médaille du fameux modèle breton de l’agro-alimentaire aujourd’hui bien mort. Il a montré ses limites tant sur le plan humain que sur le plan environnemental.

Depuis cinq ans le climat est désastreux pour l’agriculture bretonne qui va de crise en crise : l’oeuf, la volaille, le saumon, le cochon .. les emplois directs et induits disparaissent par milliers.
Les "princes" du néo-capitalisme breton, Tilly, Gad, Doux, après avoir prospéré et fait fortune, tournent casaque.

*- le volailler Doux a supprimé 1 400 emplois l’an dernier.

  • 850 emplois sont menacés aux abattoirs de porcs GAD à Lampaul-Guimiliau, dans le Finistère.
  • le groupe norvégien Harvest Marine emploie plus de 6 000 salariés dans le monde, il a fait 80 millions d’euro de bénéfices l’année dernière. Il supprime 450 emplois en fermant le site de Poullaouën, près de Carhaix, dans le Finistère, qui employait 187 titulaires plus une centaine d’intérimaires, et le site de Châteaugiron, près de Rennes, en Ille-et-Vilaine, qui comptait 125 titulaires et une cinquantaine d’intérimaires.

Source : le naufrage breton un article de Médiapart

Posté le 11 octobre 2013