Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Dans six pays européens, Greenpeace manifeste contre la prolongation de la durée de vie des plus vieilles centrales nucléaires

La prolongation de la vie des centrales françaises ferait peser un risque important pour les populations et l’environnement, il représenterait aussi un coût faramineux. Comme le rapport de Wise-Paris commandité par Greenpeace France l’a montré, le coût des opérations de mise à niveau nécessaires pour permettre à un réacteur de continuer à fonctionner après 40 ans avec un niveau de sécurité correct pourrait, en effet, être compris entre 2,5 et 6,2 milliards d’euros, soit jusqu’à quatre fois le montant prévu par EDF.

Le 5 mars 2014, dans six pays européens (la France, la Suède, la Belgique, l’Espagne, les Pays Bas et la Suisse), 240 militants de Greenpeace ont donc voulu manifester, de différentes façons (à l’entrée de centrales nucléaires, voire à l’intérieur des sites) pour que leurs gouvernements refusent la prolongation de la durée de vie des plus vieilles centrales au-delà de leur durée de fonctionnement initiale et investissent à la place dans des énergies propres et sûres, tout en soutenant un objectif de 45% de renouvelables en 2030 en Europe.

En France : les militants ont symboliquement fermé la centrale du Bugey (Ain) et ont commencé à en démonter les panneaux d’entrée. Ils ont aussi déployé plusieurs barrières de sécurité, des pancartes et deux camions devant la principale entrée de la centrale.
Dans le Nord, ils sont entrés dans la centrale nucléaire de Gravelines.

Une pétition est en ligne ici

Posté le 11 mars 2014