Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

EDF et Gaz de schiste : le gouvernement a-t-il donné son accord ?

 Le 17 juillet dernier, sans publicité, EDF a signé un accord avec le groupe américain Cheniere pour importer du gaz de schiste des États-Unis. Les premières livraisons de gaz liquéfié sont prévues pour 2016, pour une durée de 20 ans.

Yannick Jadot, député européen EELV, coordinateur du Groupe des Verts sur le climat, déclare :

 » Cet accord passé par EDF vient en complète contradiction avec les conclusions du débat français sur l’exploitation du gaz de schiste. Comment EDF, entreprise française de service public, possédée très majoritairement par l’État, peut-elle s’exonérer d’un tel consensus sur les conséquences environnementales dramatiques liées à la fracturation hydraulique ? En agissant de la sorte, EDF contourne la nécessaire protection de l’environnement et du climat qui devrait aussi concerner les États-Unis. Car dans ce pays, l’opposition au gaz de schiste s’accroît eu égard aux conséquences environnementales et sanitaires constatées. De même, le développement d’une telle exploitation détourne les investissements nécessaires dans les énergies renouvelables. Elle s’exonère tout autant des conclusions du débat national sur la transition énergétique et poursuit sa dérive à vouloir imposer ses propres choix énergétiques aux citoyens français.

L’instrumentalisation de la dépendance au gaz russe est cynique. Il n’y a pas à choisir entre une dépendance à Gazprom et au régime de Poutine et la dépendance au très polluant gaz de schiste, fut-il produit loin d’Europe. La seule option constructive pour l’Europe est de renforcer son ambition en matière de transition énergétique. C’est l’agenda européen des prochaines semaines. Fondée sur la fin du gaspillage et l’efficacité énergétique d’une part, les énergies renouvelables d’autre part, une telle transition nous permettrait de réduire progressivement nos importations de gaz et de pétrole (qui pèsent pour plus d’un milliard d’euros par jour en Europe) et de lutter contre le dérèglement climatique. C’est aussi une des solutions majeures pour créer des centaines de milliers de PME et d’emplois en Europe.

A un an et demi de la Conférence internationale sur le Climat (COP21) que la France accueillera afin d’aboutir sur un accord contraignant mondial ambitieux sur le climat, cette dernière ne peut aujourd’hui restée immobile face à cet accord commercial qui entretient de manière très polluante notre ébriété énergétique. L’État français, actionnaire majoritaire d’EDF, a-t-il validé une telle dérive ? »

 

Posté le 22 juillet 2014 par ecasteignaubernardini
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info