Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Réactions aux propos sur la sécurité

[Conseil municipal du 12 octobre 2017]

Vous trouverez ici les interventions de vos élu.e.s EELV au conseil municipal du 12 octobre 2017 sur le sujet suivant : Réactions aux propos introductifs sur la sécurité et sur les « voisins vigilants » de Brest Nouvelle Alternative.

Alors, écoutez, je vous prie de m’excuser, mais je ne peux pas laisser passer ça. C’est la troisième fois depuis le début du mandat, que j’interviens quand mes collègues, même féminines, interviennent sur la tranquillité publique, sur mettre les habitants en « voisins vigilants ». Je voudrais intervenir une fois de plus en disant que, le jour où je verrais et où nous verrions, quand dans des appartements, en ville, dans l’espace public, des femmes et des enfants, souvent, se faire démolir le portrait pour être claire, ou pire que ça mourir. Est-ce-que les voisins vigilants sont intervenus ? Est-ce qu’ils ont aidés ces gens-là à aller porter plainte ? Alors, je crois que là-dessus il y a vraiment de la carence chez les « voisins vigilants ». Et moi, à chaque fois que ce sera dit, à chaque fois j’interviendrai, je ne sais pas si ça fera beaucoup avancer les choses, mais en tout cas on ne pourra pas laisser ça se dire tel quel.

Marif Loussouarn
Les élu.e.s EELV Brest

Juste quelques mots également sur l’intervention de Mme Collovati. Quand on parle de police et de sécurité dans l’espace public, il faut quand même garder à l’esprit, qu’en France, mais c’est vrai aussi dans d’autres pays, une large partie de l’activité de la police et de la justice est liée à la pénalisation de la consommation et du trafic de produits stupéfiants, au premier rang desquels, le cannabis. Aujourd’hui, on sait que des Etats américains comme le Colorado qui ont autorisé la vente du cannabis, ont enregistré des recettes fiscales supplémentaires, ce qui a permis d’aider les budgets publics. Cela permet également de soulager la police d’une partie de sa charge. Je ne dis pas ça pour plaider en faveur de la consommation de ces produits, mais simplement pour faire le constat qu’au-delà de la délinquance gérée, au-delà des immenses fortunes souterraines générées par ces trafics, au-delà des souffrances, des brutalités générées aussi par l’exercice des trafics, des trafiquants, des guerres que se font les uns les autres, par la place qu’occupent les personnes délinquantes dans le système judiciaire, par le travail que cela génère pour la police et tout ça sans aucun impact sur la santé publique, puisque la France est le pays d’Europe où, notamment, la population a la plus grosse consommation de cannabis. La répression n’a aucun effet sur la baisse de la consommation. Il est temps de passer à autre chose, d’arriver à encadrer cette consommation, qui, je le rappelle, n’est pas une consommation souhaitable. Au contraire le cannabis fait partie des produits qui ont des effets néfastes sur la santé des consommateurs. Il nous faut une politique de santé publique vis-à-vis de ces produits là et cesser d’avoir des politiques purement répressives qui ne font pas baisser la consommation, qui n’aident pas à améliorer la santé publique et qui en plus créent de la violence, génèrent des brutalités, génèrent de la délinquance et génèrent du malheur.

Ronan Pichon
Les élu.e.s EELV Brest

Retrouvez les interventions de vos élu.e.s en version audio sur le site de Brest.fr ici ou en version vidéo grâce à la chaîne des Sycophantes Vidéastes ici.
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info