Brest ouVert

Lancé par les élu.e.s Europe Ecologie Les Verts de Brest, Brest-ouVert.net est un site d’information et de débat public ouvert à chacun.e selon la charte

Les habitants expulsés

La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

Un appel de "A Boulets Rouges... Braise"

La Maison Corsaire du Parc de Kervallon est investie depuis ce matin par
les huissiers et les forces de l’ordre.

Les actuels locataires, présents dans cette bâtisse (depuis 1959 pour
certains) se retrouvent aujourd’hui considérés comme des squatteurs et
sont, en ce moment, en train d’être expulsés de chez eux...

La demeure en elle-même, propriété de la municipalité depuis 27 ans n’a
jamais été entretenue par ses propriétaires (la ville). Il est important
de préciser que lors de la vente de cette maison ni les anciens
propriétaires ni la municipalité ne se sont souciés des personnes
habitants dans ces lieux...

Depuis plus de 27 ans cette demeure n’a jamais fait l’objet d’une
quelconque réhabilitation et n’a jamais était entretenue par "ses
propriétaires
". Or, elle a été répertoriée, en 2005, dans l’inventaire
général du patrimoine culturel de la Région !!!

Les quelques travaux de consolidation qui ont été effectués au niveau de
la bâtisse, ont été réalisé par les locataires eux-mêmes qui sont
aujourd’hui remerciés sous mode d’expulsion !!!

La Réhabilitation de cette demeure et la mise en valeur du patrimoine
historique et culturel de ce lieu sont aujourd’hui directement menacés.

La ville propose ou plutôt tente d’imposer sa liste de "travaux", dit de
"sécurisation en vue d’une restauration" :

Cela commence par l’expulsion des personnes habitants les lieux,
l’évacuation des gravats à l’extérieur et à l’intérieur de la bâtisse.
La démolition de la toiture (on se rappelle de rue St-Malo !!!), la
démolition des planchers, la création d’arages sur les pignons (c’est à
dire, les bétonner !!!), la mise en oeuvre d’une sur-couverture en bac
nervuré, (c’est à dire en tôle !!!). avec en cerise sur le gâteau, murer
toutes les ouvertures de la bâtisse !!!

Quel bel esprit d’entreprise et surtout quel beau projet de valorisation...

Nous avons encore à l’esprit le chantier de restauration de la rue
St-Malo et nous savons aujourd’hui qu’il s’agissait plus d’un sabotage que
d’une restauration.Nous ne voulons pas que cela se reproduise à Kervallon !

Nous ne pouvons pas laisser la municipalité détruire impunément notre
patrimoine !!!

Nous vous invitons à faire part de vos réactions et de votre opinion à
la municipalité mais aussi à contacter l’association " A Boulets
Rouges...Braise"
afin de travailler avec elle au sauvetage du patrimoine
de notre ville.

Vous pouvez contacter cette association à l’adresse
suivante : bouletsrouges@yahoo.fr

Posté le 10 octobre 2007
©© Brest-ouvert, article sous licence creative common info
Nouveau commentaire
  • Février 2009
    11:20

    La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

    par eouzan
    Félicitations pour la création de votre association . La maison du corsaire riou de kerhallet est à restaurer en toute urgence . Au vue des archives et la beauté du site cela constitue une des rares maisons du xviii ème siècle du patrimoine brestois. Cette maison doit être un témoignage fort du passé brestois. Beaucoup de temps à déjà été perdu quant à la restauration de ce site. il est temps d’agir, la survie de ce patrimoine en dépend . Sa jetée , ses quais , son emplacement dans la penfeld pourront faire un lieu exceptionnelle en terme de culture et d’expositions . Pourquoine pas imaginer un jour que l’on pourrait s’y rendre en barque pour écouter un concert baroque dans la cour ou boire un verre entre amis en terrasse... Merci de me contacter à l’adresse suivante afin que je puisse intégrer votre association : erwan_eouzan@hotmail.com
  • Octobre 2008
    16:06

    La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

    par nikita
    le vendredi 17 octobre 2008 venez rendre homage a la maison du corsaire et a se quelle a représenter pour vous en cette date du decée de l’un de ces abiten selas ferra 4 ans qu’il nous a quiter (rdv en bas a 19h30)
  • Octobre 2008
    15:54

    La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

    par nikita
    bjr j’ai vécu dans la maison du corsaire a titre d’inviter. J’ai trouver honteu qu’a un mois prés ils m’éte mes oncles dehor de la maison ou ils ont grandi.Aparamen il ne rester plus que un mois aven que sette maison sois a eux. Quand je vois les journaux comme le télégramme qui califier ses abitem de skoiteure alor que ils ont grandi dans cette maison et que l’un de leure frere y es mort et que ces candre y son disperser sa me mais en colere. c’est une honte surtous quil ont reloger un des abiten dans un tout petit apartemen avec ses chien et ses tonne d’affaire en plus ses un artiste qui fabrique de trés jolie chose mai qui prenne bocoup de place. Et se feux quelque temp apres ses commeme bizard. Cette maison a vue passer bocoup de personne cette maison été une petite ville dans la ville. Dans la maison du corsaire ils y a ue bocoup de moment fort comme des rencontre qui ont conduit au mariage des conseption des premier pas de bébé des décée mais surtous ses abiten acceuiller les jent a bras ouvert en leur disent "instale toi et sert toi un caffée ont vas papoter..." En tous cas ceux qui ont mis le feux aprés l’expulsion de ces abiten n’ont aucun respect pour les candre de l’un des encien abiten mort den cette maison et encor moin pour cette famille qui a toujour tendu la main au personne dans le besoin.
  • Octobre 2007
    21:12

    La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

    par vivre la rue

    "Nous avons encore à l’esprit le chantier de restauration de la rue St-Malo et nous savons aujourd’hui qu’il s’agissait plus d’un sabotage que d’une restauration.Nous ne voulons pas que cela se reproduise à Kervallon !"

    Il est important de signaler que le dramatique chantier Sato qui a conduit à la destruction de la grande caserne 19 rue Saint Malo et du 21 de la rue, s’est passé en 1994. Il a été certainement mis en place dans le but d’expulser l’association VIVRE LA RUE qui se bat depuis 1990 contre la démolition de ce lieu.Toutes les autres maisons du 1 au 25 ont été mise à nu (seuls les murs ont été conservés) pour empêcher toute occupation des lieux,ce qui a entrainé le lessivage des enduits entre les pierres schisteuses qui s’effritent et se fissurent depuis cette date.
    La ville a ensuite fait démolir le n°1 qui soutenait toutes les suivantes, sous prétexte de faire passer un tuyaux d’évacuation des eaux usés (assainissement) en 1998.

    En février 2005, une nouvelle tentative de relogement "amiable" de l’association occupante des lieux devait aboutir à la fermeture pure et simple du bas de la rue St Malo au public pour raison de sécurité. Un comité de défense de 1000 personnes s’est aussitôt constitué et VIVRE LA RUE a pu enfin faire entendre son projet de sauvegarde.

    L’acharnement de l’association VIVRE LA RUE qui s’est associé à ARCHI-BIO, spécialiste en habitat écologique, pour la réalisation d’un projet architectural de réhabilitation de la Rue Saint Malo, a enfin conduit a l’obtention d’un financement de BMO pour un chantier d’urgence de sécurisation (démarré en juin 2007) des bâtisses, menaçant ruine (suite aux travaux cités précédemment), 2 pignons ont été reconstruits, l’angle du n°3 qui avait "malencontreusement" pris un coup de pelleteuse lors de la démolition du n°1, des linteaux de bois pourris ont été changés, et c’est pas fini ... L’association VIVRE LA RUE reste vigilente car les budjets semblent insuffisants pour mener à bien la consolidation des ouvrages.
    L’évolution du chantier et le dossier de préservation des ouvrages se trouve partiellement en ligne sur le site vivrelarue.net, rubrique travaux

    Voir en ligne : VIVRE LA RUE

  • Octobre 2007
    10:59

    La réhabilitation de cette demeure de la Maison Corsaire du Parc de Kervallon, à Brest, et la mise en valeur de ce patrimoine, menacées

    par alain magueur
    Il est scandaleux de voir ce que la Ville de Brest fait avec le Parc de Kervallon. Je suis bien placé pour en parler puisqu’il appartenait à mes grands-parents Francis et Jeanne Magueur qui exploitaient ces terres, ils étaient maraîchers. Après une longue procédure judiciaire, la Ville de Brest a obtenu gain de cause en 1979, mes grands-parents ont été expropriés et le manoir a été rasé. La municipalité prétendait vouloir en faire une maison de retraite, dans l’intérêt collectif. On voit le résultat : des jardins potagers ! Je ne m’attends pas à mieux pour l’avenir de la Maison Corsaire malheureusement. Je suis persuadé qu’elle finira rasée elle aussi. Je veux espérer que nos élus ont un projet un peu plus ambitieux que expulser,murer et raser afin tous ces drames personnels ne soient pas arrivés pour rien.